dimanche 29 avril 2012

L'atelier en construction

Voici quelques photos du début de l'aménagement de mon atelier.

C'est un panneau que j'ai assemblé par collage, du parquet en sapin de 20mm. Rien de bien compliqué pour l'instant.
Ensuite, petite découpe de biais, ce panneau servira à poser mes rabots ( trois seront réalisés ainsi).

La coupe n'étant pas top, passage de mon 40 1/2 "Scrub plane".


Le 62 étant fait pour ce travail, je n'allais pas en prendre un autre.

Pas mal non???

Cela se présente pas trop mal, continuons!

Ah bin oui, faut mettre tout ça d'équerre et au format

Mais c'est qu'il se débrouille pas trop mal le gars...

Petit essai, ça tient!!! (Mais que vois je, un nouti nucléaire pour visser des vis! Horreur!!!!)

Ensuite l'idée m'est venu de barder entièrement le mur avec ce parquet, je trouve que c'est plus joli.
Là on peut voir l'étendu des travaux, y a même le "calandar Lie", le Tshirt est sur moi, mais j'ai pas encore trouvé de caleçon avec la marque, vivement leur sortie!!! lol
Sinon, pour ce qui est du plan de travail, ce sont des planches de 3500/200/35, elles sont vendues pour en faire des limons d'escalier, et arrondie en tout angle...
Ah bin oui, mais ça m'arrange pas ça pour les coller entre elles, donc que faut il faire?
Bin on prend son courage à deux mains ou plutôt sa n°8 et on y va, j'ai choisi et j'assume, et pour tout vous dire, j'ai pris un réel plaisir à le faire!!! Entendre la varlope siffler sur cette grande longueur, et voir au fur et à mesure les arrondis s'effacer pour laisser place à un parfait chant d'équerre...

Sinon pour les étagères, rainures au 45, languettes avec le Veritas skew rabete plane...

Et voici les pièces détachées de ma "Twin screw vice", je sens que je vais m'amuser comme un p'ti fou pour monter tout ça!!!
Franchement, tout s'est bien passé, bien lire comme stipuler dans la doc, ne pas faire le français, vous savez, celui qui achète le truc, qui essaie de le monter, qui voit qu'il n'arrive pas et cri au scandale parce qu'il a acheter de la "hum hum"... Vous voyez de qui je parle non :-)
Donc, pour ma part, j'ai acheté un très bon article, avec une documentation bien expliquée!
La preuve, ça marche à merveille....


Mes outils... de menuisier ébéniste.

Sur cette page, je vais vous présenter une bonne partie de mes outils.

La fameuse Lie Nielsen nº8 "jointer plane"

Stanley n°7, plus légère, c'est aussi une "jointer plane" mais différente.

LN n°4 1/2, le must pour la finition

LN n°4 pour tous les jours, en bronze, s'il vous plait!!!

Stanley n°3 C, pour les plus petites pièces

LN n°2 en bronze, pour les pièces encore plus petites! :o)

Pas de n°1 pour l'instant! lol

La copie du 507 de Sargent, et oui, Stanley n'a pas tout inventé...
LN n° 60 1/2R

LN 40 1/2"Scrub plane"

LN n°95 bronze
Très appréciable pour équarrir  (panneau)

LN n°48
Pour les rainures/languettes d'une planche de 3/4 de pouce
Et le n°49 pour celle d' un demi pouce.



Veritas skew rebate plane
Alors celui là!!! Comparer au Stanley 78, c'est le jour et la nuit, en fait c'est plutôt la copie du Stanley 289
En travers du fil, il déroule le bois!

Celui là je l'ai acheté par plaisir, la lame est trop abimée pour un affutage correct...

LN n°042

LN n°71

Spokeshaves utiles pour les formes arrondies (chaises et autres)

Départoir, plane, "inshave" et maillet maison en houx

Une Disston "mitre box"... pour $9.00 mais $100 de frais de port! lol

Puis une autre, celle ci, je l'ai acheté en crosscut 7tpi.
Ayant besoin d'une ripcut, elle faisait l'affaire (je n'en trouvais pas à ce moment là), allez hop, passage au tiers point, lime pour alignement, tiers point, avoyage.
Je ne pensais pas qu'elle ferait un si bon travail, étonné de la vitesse de coupe, et toujours un réel plaisir à utiliser!!!

Voici son logo, car on ne le voit pas bien sur la photo.


D'autres crosscut

Une Goodell-Pratt trouvée en France...


L'étau à affuter les lames de scies

Et son guide très pratique pour garder le bon angle!
Y a aussi le "Panel gauge de chez Lie" :-p

Dowel plate, Dovetail maker, racloirs de différentes épaisseurs.
Et le support qui est dessous est un morceau de tapis de sol imbibé d'huile de camélia.
Il me sert à passer mes rabots dessus pour éviter la rouille, ainsi que pour une glisse optimal (mieux que de la paraffine)




Mèches de très bonne qualité, bien évidemment elles sont américaines (imperial), mais à ma grande surprise, j'en ai trouvé, toujours de marque "Russell Jennings", en diamètre de chez nous (metric)!

LN n°62

Histoire de...
044 Record, 043 Record
Veritas rebate, Stanley 45

 Stanley 55 complet avec 2 tours!

Grumes


Allez, pour alimenter le blog!
Une petite photo en passant, pour vous montrer le bois qui part chez mon scieur.
Dedans, merisier, châtaignier, orme!


Il reste aussi deux beaux troncs de châtaignier en 5m par 80 de diamètre en droit de fil, pas un départ de branche, deux fûts magnifiques!
Mais plus de place pour les mettre sur le plateau...

mardi 24 avril 2012

Vidéo Lie Nielsen

Une magnifique vidéo! Du beau travail américain...
Un savoir faire qui n'est pas parti du coté du soleil levant!



Thank you Mr Lie Nielsen!!!

samedi 21 avril 2012

Mon établi Roubo ( Fabriquer un établi en bois )

Je vous présente mon établi.
Il est réalisé en merisier, je n'avais que ce bois sans tanin sous la main. 
Un petit "pas à pas" serait le bienvenu! (comme je les aime)

Pour tout vous dire, je me suis basé sur les livres de deux personnes de nationalité américaine. Dénommés "Chris Schwarz" et "Jim Tolpin", deux "Cabinetmakers" de qualité.


Voici leur ouvrage que l'on peut trouver facilement dans le commerce. Bien évidemment ils sont écrit dans la langue de Shakespeare... So :o)



Donc cette pièce maitresse que tout bon "cabinetmaker" qui se respecte doit avoir, fait 235 cm de longueur par 60 cm de largeur. Le plateau a une épaisseur de 9 cm.

C'est le fameux Roubo que l'on trouve dans beaucoup d'atelier d'outre atlantique. Je pense que ce meuble, comme cité plus haut, doit se retrouver entre vos mains pour toute personne qui voudrait apprivoiser le travail entièrement "Fait main"...

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)


Alors, pour ce qui est du matériel.
J'ai utilisé deux vis d'établi acheté chez Veritas avec les fameux "Bench dog" de cette même marque!
Deux valets accompagnent la bestiole, plus un magnifique Stanley 203 qui se trouve sur le "deadman" servant à brider une longue pièce de bois.


 Cette établi est très complet pour travailler, il comporte deux presses.



Le Stanley 203 "Bench Bracket" bridé sur le "corps mort"


"Holdfasts" ou Valets d'établi Veritas
Ces outils servent à bloquer une pièce de bois sur le plateau



 Allez, passons donc au "Pas à pas" de la fabrication.
.

Un peu de bois...
(Chêne, Châtaignier,Merisier, If)


 Tronçonnage des plateaux longs de 4 mètres
Préparation du plateau (morceaux de bois 250 cm par 10x6,5 d'épaisseur) et du reste.


Cette partie est en châtaignier, là ou se trouverons les trous pour recevoir les "Bench dog" (Butée d'établi)


Finition avant collage.
 

Un peu de copeaux restent à terre, les sacs s'accumulent! Très bon pour mettre dans le composteur ou pour pailler.




Le collage est fait à "plat joint", sans fausses languettes ou autres méthodes par tiges filetées...
Une bonne colle, un plat comme il faut, beaucoup de serre joints et...



 Le piètement! N'ayant pas de plateau d'une épaisseur suffisamment surdimensionné, j'ai donc aussi fait un petit collage.


Sur cette photo, je me sers de ma scie à tenon de chez "Lie Nielsen", une "16-inch Tenon Saw Rip.


N'ayant pas de bédane aussi large pour créer ma mortaise, je me suis servi de cette chignole ou vilebrequin (Hand Brace), un Millers Falls!




Assemblage





Le fameux "Dowel plate" me sert à confectionner mes chevilles.


Chevilles en place.


Passons sur le surfaçage, le rabotage est entièrement réalisé à la main.






Et voilà!